Share
Syrie: pour les USA, l’attaque de l’ambassade russe n’est pas un attentat

Syrie: pour les USA, l’attaque de l’ambassade russe n’est pas un attentat

Washington a refusé un projet de déclaration du Conseil de sécurité des Nations unies qualifiant de terroriste l’attaque perpétrée mardi contre l’ambassade de Russie à Damas.

Les Etats-Unis ont rejeté le projet de résolution du Conseil de sécurité de l’Onu qui qualifie d' »attentat terroriste » les tirs au mortier de mardi contre l’ambassade de Russie dans la capitale syrienne Damas, a annoncé le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

« Nous avons distribué un texte standard que le Conseil de sécurité a déjà utilisé à maintes reprises quand il s’agissait d’attentats perpétrés en Europe, en Afrique ou ailleurs dans le monde (…) Malheureusement, nos collègues américains qui sont intéressés à savoir si oui ou non nous combattons le terrorisme ont rejeté les formules qui qualifient cet incident d’attentat », a déclaré M.Lavrov.

Selon le ministre, les Etats-Unis ont proposé de le qualifier de pilonnage, en indiquant que c’est le pays d’accueil, c’est-à-dire la Syrie, qui répond de la sécurité des missions diplomatiques à Damas.

Quoi qu’il en soit, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a indiqué que les projectiles avaient été tirés par des rebelles islamistes positionnés autour de la capitale.

Le chef de la diplomatie russe a souligné que cet « attentat terroriste » visait à dissuader Moscou de poursuivre ses frappes aériennes contre le groupe Etat islamique en Syrie, à intimider les partisans de la lutte contre le terrorisme et à les empêcher de remporter une victoire sur les extrémistes.

Une attaque au mortier a été perpétrée mardi 13 octobre contre l’ambassade russe à Damas. Deux obus sont tombés dans la cour de la mission diplomatique. Il n’y a pas eu de victimes parmi le personnel de l’ambassade, mais on rapporte des dommages matériels. Deux autres projectiles se sont écrasés tout près de la mission au moment où débutait une manifestation d’environ 4.000 personnes pour remercier la Russie, dont l’aviation apporte un soutien aérien aux forces gouvernementales afin de repousser les terroristes. Trois manifestants ont été légèrement blessés, mais leurs jours ne sont pas en danger.

Le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon a dénoncé les tirs au mortier contre l’ambassade russe à Damas, en qualifiant d’inadmissible toute attaque contre les missions diplomatiques.

Depuis fin septembre, la Russie effectue des frappes aériennes ciblées contre l’EI en Syrie à la demande du président du pays, Bachar el-Assad. Les forces aériennes russes ont déjà porté des centaines de frappes, détruisant des postes de commandement, des camps d’entraînement, des dépôts de munitions et de combustible appartenant à l’EI, et tuant un grand nombre de terroristes.

SPUTNIK

Laisser un commentaire

*