Share
Tadjikistan : un fichier officiel répertoriant les homosexuels

Tadjikistan : un fichier officiel répertoriant les homosexuels

Les autorités tadjikes ont indiqué mardi avoir établi un fichier officiel de 367 citoyens tadjiks supposés homosexuels qui devront subir des examens pour empêcher la transmission de maladies sexuellement transmissibles dans le pays.

Tadjikistan : un fichier officiel répertoriant les homosexuels
Summary:
Les autorités tadjikes ont indiqué mardi avoir établi un fichier officiel de 367 citoyens tadjiks supposés homosexuels qui devront subir des examens pour empêcher la transmission de maladies sexuellement transmissibles dans le pays.

0%

Tadjikistan : un fichier officiel répertoriant les homosexuels

User Rating: 0 (0 votes)

Les autorités tadjikes ont indiqué mardi avoir établi un fichier officiel de 367 citoyens tadjiks supposés homosexuels qui devront subir des examens pour empêcher la transmission de maladies sexuellement transmissibles dans le pays.

Les autorités ont créé un fichier de 367 «gais et lesbiennes» qui ont été répertoriés en 2016 par des groupes de travail chargés d’identifier les personnes LGBTQ, selon Zakonnost, le journal du procureur du Tadjikistan.

Les groupes de travail ont identifié 319 homosexuels et 48 lesbiennes, mais pas de personnes transgenres dans ce pays de 8,5 millions d’habitants. Le journal n’a pas précisé quel type d’examen les personnes inscrites sur ce fichier devront subir, affirmant que ce registre était nécessaire en raison de leur «vulnérabilité dans la société, pour assurer leur sécurité et empêcher la transmission d’ITS (infections transmissibles sexuellement)».

Une source policière a déclaré à l’AFP sous couvert de l’anonymat que «ces personnes présentaient un risque élevé de contracter des maladies sexuellement transmissibles… et qu’elles nécessitaient un strict contrôle médical».

Les défenseurs des droits de l’homme au Tadjikistan ont exprimé des craintes concernant les discriminations dont souffrent les homosexuels dans ce pays laïc d’Asie centrale dont la population est à majorité musulmane.

Les organisations de défense des droits de l’homme s’inquiètent du sort des personnes LGBTQ dans les pays et régions à majorité musulmane de l’ex-URSS, comme en Tchétchénie, où des homosexuels ont été torturés et emprisonnés par la police.

Laisser un commentaire