Share
Tanzanie: le turc Yapi Merkezi et le portugais Mota Engil vont construire un chemin de fer pour 1,1 milliard $

Tanzanie: le turc Yapi Merkezi et le portugais Mota Engil vont construire un chemin de fer pour 1,1 milliard $

Tanzanie: le turc Yapi Merkezi et le portugais Mota Engil vont construire un chemin de fer pour 1,1 milliard $
Summary:
La Tanzanie a attribué un contrat de 1,1 milliard de dollars portant sur la construction d’un chemin de fer à vocation régionale, à un consortium composé du groupe de BTP turc Yapi Merkezi et de son homologue portugais Mota-Engil, a rapporté l’agence Bloomberg le 3 février, citant des sources proches du dossier.

0%

Tanzanie: le turc Yapi Merkezi et le portugais Mota Engil vont construire un chemin de fer pour 1,1 milliard $

 La Tanzanie a attribué un contrat de 1,1 milliard de dollars portant sur la construction d’un chemin de fer à vocation régionale, à un consortium composé du groupe de BTP turc Yapi Merkezi et de son homologue portugais Mota-Engil, a rapporté l’agence Bloomberg le 3 février, citant des sources proches du dossier.

Ce chemin de fer d’une longueur de 400 km va relier la Tanzanie au Burundi et au Rwanda. Il représente un tronçon d’un vaste projet baptisée la ligne ferroviaire centrale, dont la longueur totale doit s’étaler sur 2200 km.

Destinée à positionner la Tanzanie comme hub portuaire régional et à désenclaver les pays de l’hinterland en Afrique de l’Est, ce projet doit relier à terme le port de Dar es-Salaam à la République démocratique du Congo, la Zambie, le Rwanda et l’Ouganda. Son coût global est estimé à 7,5 milliards de dollars.

Yapi Merkezi a demandé au gouvernement turc d’assurer le financement du projet, selon l’une des sources citées par Bloomberg.

En janvier dernier, Reuters avait révélé que la Tanzanie a sollicité un prêt auprès de la banque turque d’import-export (Türk Eximbank) pour financer la construction d’un tronçon d’un chemin de fer de 400 km. C’est le président tanzanien John Magufuli en personne qui a fait cette demande de financement à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, qui effectuait une visite à Dar es-Salaam dans le cadre d’une tournée africaine, selon l’agence.A E

Laisser un commentaire

*