Share
Tchad : le PNUD apporte 424 millions $ pour le développement local et la finance inclusive

Tchad : le PNUD apporte 424 millions $ pour le développement local et la finance inclusive

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) va financer, à hauteur de 424 millions $, le Programme d’appui au développement local et à la finance inclusive au Tchad (PADLFIT).

Tchad : le PNUD apporte 424 millions $ pour le développement local et la finance inclusive
Summary:
Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) va financer, à hauteur de 424 millions $, le Programme d’appui au développement local et à la finance inclusive au Tchad (PADLFIT).

0%

Tchad : le PNUD apporte 424 millions $ pour le développement local et la finance inclusive

User Rating: 0 (0 votes)

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) va financer, à hauteur de 424 millions $, le Programme d’appui au développement local et à la finance inclusive au Tchad (PADLFIT).

La signature du document-projet pour la mise en œuvre de ce programme a eu lieu le 25 septembre dernier, entre le ministre tchadien de l’économie et de la planification du développement, Ngueto Yambaye Tiraina (photo) et la directrice Pays du PNUD, Carol Flore-Smereczniak.

Le PADLFIT succède ainsi au Programme d’appui à la finance inclusive au Tchad (PAFIT) qui est arrivé à terme le 31 décembre 2016. Il avait pour objectif de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations à travers une offre durable de services financiers adaptés. Ceci, grâce à un secteur de microfinance inclusif animé par des acteurs professionnels évoluant dans un environnement institutionnel, règlementaire, juridique et judiciaire plus incitatif.

Le PADLFIT, quant à lui, vise à promouvoir l’inclusion financière, le développement local, l’emploi et l’auto-emploi au Tchad. Ce programme multisectoriel s’articule principalement autour de la décentralisation et du développement local, la finance inclusive et le financement des chaînes de valeur. Mais également autour des objectifs de développement durable, de déradicalisation, de résilience, de formation professionnelle, de promotion des métiers et de création d’emploi pour les jeunes et les femmes.

Le PADLFIT prévoit ainsi la réalisation d’environ 20 centres multifonctionnels de services financiers par région et 20 000 micro-entreprises. Dont au moins 60% pour les femmes, sous forme de coopératives ou individuelles, fonctionnelles avec la création d’emplois pour au moins 500 000 ménages.

Pour le ministre tchadien de l’économie et de la planification du développement, Ngueto Yambaye Tiraina « ce programme vise la lutte contre la pauvreté et même son éradication avec l’insertion socio- économique des populations par la promotion du développement local et de l’inclusion financière ». Quant à la directrice Pays du PNUD, Carol Flore-Smereczniak, elle a estimé que « le PADLFIT s’inscrit dans le cadre des nouvelles orientations du gouvernement et du PNUD qui portent sur la nécessité de mettre en œuvre des grands programmes bénéficiant aux populations vulnérables ».

Laisser un commentaire