Share
Terrorisme : une rencontre le 24 janvier à Niamey entre le Burkina Faso, le Niger et le Mali

Terrorisme : une rencontre le 24 janvier à Niamey entre le Burkina Faso, le Niger et le Mali

Terrorisme : une rencontre le 24 janvier à Niamey entre le Burkina Faso, le Niger et le Mali
Summary:
Trois pays subsahariens, à savoir le Niger, le Burkina Faso et le Mali, tiendront le 24 janvier prochain une rencontre sous-régionale à Niamey, sur le terrorisme, a annoncé le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, en marge du 27è Sommet Afrique-France.

0%

Terrorisme : une rencontre le 24 janvier à Niamey entre le Burkina Faso, le Niger et le Mali

Trois pays subsahariens, à savoir le Niger, le Burkina Faso et le Mali, tiendront le 24 janvier prochain une rencontre sous-régionale à Niamey, sur le terrorisme, a annoncé le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, en marge du 27è Sommet Afrique-France.

M. Kaboré dont les propos ont été rapportés du Mali par la presse burkinabè a précisé : « nous avons également pris l’engagement d’équiper nos forces armées, de leur donner les moyens pour assurer la sécurité du territoire; mais également de rechercher des moyens pour que nous puissions avoir des hélicoptères qui nous permettent d’assurer une sécurité aérienne ».

Le Burkina Faso, longtemps épargné, est devenu l’une des cibles privilégiées des terroristes depuis, les attaques de Ouagadougou, le 15 janvier 2016, faisant 30 morts et 70 blessés.

Le président burkinabè a appelé les populations à coopérer davantage avec les forces de défense et de sécurité. « Chaque fois qu’on voit quelque chose de suspect, il faut rendre compte aux Forces de sécurité pour que les dispositions utiles soient prises », a-t-il dit.

Il a noté que « quand on parle de délit de faciès c’est quelqu’un qui est différent de nous. Le terrorisme s’est s’adapté. Il a recruté des éléments locaux. Ce sont nos propres frères, nos cousins. Il n’y a pas de faciès différents. C’est ça qui rend le combat plus pernicieux ».

Laisser un commentaire