Share
Tête-à-tête Trump-Macron à Bruxelles

Tête-à-tête Trump-Macron à Bruxelles

Le président américain Donald Trump et son homologue Emmanuel Macron auront un «long déjeuner» le 25 mai à Bruxelles, pour «comparer leurs opinions», a déclaré dimanche soir un haut représentant de l’administration américaine à l’AFP.

Tête-à-tête Trump-Macron à Bruxelles
Summary:
Le président américain Donald Trump et son homologue Emmanuel Macron auront un «long déjeuner» le 25 mai à Bruxelles, pour «comparer leurs opinions», a déclaré dimanche soir un haut représentant de l'administration américaine à l'AFP.

0%

Tête-à-tête Trump-Macron à Bruxelles

User Rating: 0 (0 votes)

Le président américain Donald Trump et son homologue Emmanuel Macron auront un «long déjeuner» le 25 mai à Bruxelles, pour «comparer leurs opinions», a déclaré dimanche soir un haut représentant de l’administration américaine à l’AFP.

Selon la Maison-Blanche, et en dépit des rumeurs selon lesquelles Donald Trump aurait préféré une victoire de Marine Le Pen, la représentante du Front national, à la présidentielle française, le 7 mai, le jeune président de 39 ans et son homologue américain de 70 ans ne seraient pas des partenaires aussi éloignés que ça.

«Ce sont deux des leaders les plus récents sur la scène internationale», a ainsi affirmé un haut représentant de l’administration Trump, selon qui l’appel téléphonique récent entre les deux hommes se serait très bien passé.

«M. Trump a été très impressionné par M. Macron», a précisé ce membre de la Maison-Blanche, sous le sceau de l’anonymat: «Cela a clairement été une très belle victoire électorale», et même si les deux hommes ne partagent pas forcément les mêmes idées, ils sont tous deux «des outsiders, qui transcendent les barrières politiques traditionnelles».

Toujours selon cette source à la Maison-Blanche, l’idée selon laquelle M. Trump soutenait Mme Le Pen était exagérée et uniquement basée «sur un tweet au sujet des frontières» et sur le passage de l’ancienne présidente du Front national à la Trump Tower.

Au sujet de cette visite éclair de Mme Le Pen à New York lors de sa campagne pour l’élection présidentielle française, en janvier, ce membre de l’administration Trump a affirmé que celle-ci n’avait pas rencontré la moindre personne de l’équipe de M. Trump, et qu’elle avait encore moins rencontré le président élu républicain. AFP

Laisser un commentaire