Share
Thierry Mariani: « Il y a un acharnement des juges contre Sarkozy »

Thierry Mariani: « Il y a un acharnement des juges contre Sarkozy »

La décision d’une juge d’instruction marseillaise d’obtenir la géolocalisation des téléphones portables de Nicolas Sarkozy est intervenue deux jours après sa visite à Moscou. Coïncidence?

La juge d’instruction de Marseille Christine Saunier-Ruellan, chargée du dossier Air Cocaïne, a soupçonné l’ancien président français Nicolas Sarkozy d’avoir été « en prise avec le trafic de drogue en République dominicaine » et a demandé à la police de géolocaliser deux téléphones portables de l’ex-président français pendant les mois de mars et avril 2013, période où cette affaire a débuté.L’agence Sputnik a demandé au député de l’Assemblée nationale Thierry Mariani de commenter la décision de la magistrate marseillaise.

« C’est complètement hallucinant. On apprend que le juge a demandé la géolocalisation de Nicolas Sarkozy à propos de cette affaire, mais franchement qui peut penser une seule seconde que Nicolas Sarkozy peut avoir un rapport avec un trafic de cocaïne. Je crois qu’il y a un acharnement des juges. Que les juges préfèrent la lumière et mettent Nicolas Sarkozy en cause dans des affaires politiques, on peut le comprendre, mais là j’avoue que ça dépasse tout ce qu’on avait eu, à savoir: soupçonner Nicolas Sarkozy d’être impliqué dans une affaire de trafic de cocaïne, très sincèrement ça ressemble à de l’acharnement contre lui », a déclaré le parlementaire.

Selon lui, quoi que Nicolas Sarkozy fasse, il aura toujours tort. « Même s’il gagnait à la loterie, on l’accuserait d’avoir triché ».

M. Mariani estime qu’en France on fait beaucoup pour dissuader « ceux qui ne sont pas dans le moule ». A titre d’exemple, il cite l’attitude envers la Russie.

« La Russie a tous les torts et la Russie est un adversaire dangereux. Cependant, il y a des hommes politiques qui pensent que le dialogue est nécessaire: nous sommes sur le même continent, nous avons des intérêts en commun, nous devons travailler ensemble. C’est un partenariat où nos deux pays sont gagnants quand le partenariat fonctionne bien », affirme le député français.

Cependant, estime-t-il, à chaque fois, il y a des problèmes. « Parce que dialoguer avec Vladimir (Poutine) c’est diabolisé, mais si vous allez au Qatar ou en Arabie saoudite, tout le monde trouve cela tout à fait normal. Chacun sait que ce sont de grandes démocraties, et qu’il n’y a rien à redire sur le fonctionnement démocratique de ces beaux régimes », ironise Thierry Mariani.La décision de la juge Christine Saunier-Ruellan est intervenue deux jours après la visite de Nicolas Sarkozy à Moscou où il s’était entretenu avec Vladimir Poutine. Coïncidence?

ARTV NEWS avec SPUTNIK

 

Laisser un commentaire

*