Share
Togo/fermeture des médias : les organisations de presse et de la société civile crient au scandal

Togo/fermeture des médias : les organisations de presse et de la société civile crient au scandal

Togo/fermeture des médias : les organisations de presse et de la société civile crient au scandal
Summary:
La Haute autorité de l'audiovisuelle et de la communication (HAAC) a retiré lundi des fréquences radioélectriques sur lesquelles émettent deux medias, notamment La Chaîne du Futur (LCF) et City Fm.Malgré les appels des organisations professionnelles de la presse, des organisations de la société civile, des partis politiques et des bonnes volontés à reconsidérer la situation de LCF et City FM, la HAAC a fermé les deux structures indiquant qu'elles officient sans l'autorisation préalable qu'ils doivent obtenir auprès de l'institution de régulation.

0%

Togo/fermeture des médias : les organisations de presse et de la société civile crient au scandal

La Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC) a retiré lundi des fréquences radioélectriques sur lesquelles émettent deux medias, notamment La Chaîne du Futur (LCF) et City Fm.

Malgré les appels des organisations professionnelles de la presse, des organisations de la société civile, des partis politiques et des bonnes volontés à reconsidérer la situation de LCF et City FM, la HAAC a fermé les deux structures indiquant qu’elles officient sans l’autorisation préalable qu’ils doivent obtenir auprès de l’institution de régulation.

L’Association togolaise des consommateurs (ATC) déplore la prise d’une telle décision par la HAAC car, non seulement elle réduit l’espace médiatique au Togo mais aussi prive les consommateurs togolais d’un important moyen d’informations et d’un espace de liberté indispensable à la bonne gouvernance et à la démocratie.

Résultat de recherche d'images pour "Togo/fermeture des médias"

Elle lance un vibrant appel à la HAAC afin qu’elle revienne sur sa décision et de privilégie le dialogue pour un aboutissement heureux de cette crise au sein du paysage audiovisuel du Togo.

L’ATC invite toutes les bonnes volontés à œuvrer de quelques manières pour la résolution de ce différend entre la HAAC et les organes de presse la radio City Fm et la Télévision LCF pour le plus grand bonheur des consommateurs togolais.

Le parti politique la Convention démocratique des peuples africain (CDPA), à travers un communiqué, a souligné que depuis 24 heures, 70 de nos confrères sont devenus de nouveaux chômeurs. Par conséquent la CDPA demande à la HAAC de reconsidérer sa décision de fermer ces médias.

« Au Togo, le rétrécissement de l’espace de liberté d’expression continue. Hier, c’étaient les radios Légende FM et X Solaire. Aujourd’hui, LCF et City FM et d’autres encore. Demain, ce sera n’importe qui, moi peut-être. Une situation que les Togolais n’arrivent plus à supporter », a déploré la CDPA.

« Au-delà de la fermeture de ces médias, c’est la situation des employés qui doit interpeller les uns et les autres. On pourrait imaginer le nombre de personnes que ces 70 journalistes et techniciens de la communication nourrissent. Et s’ils n’ont plus de travail, c’est la pauvreté qui étend donc ses branches sur la population togolaise », poursuit le communiqué.

Lundi, la HAAC a ordonné le retrait des fréquences radioélectriques de La Chaîne du Futur (LCF) une station de télévision privée et celles de la radio City FM appartenant au Groupe Sud Média.

Selon la HAAC, ces deux médias n’auraient pas accompli les formalités préalables d’autorisation et d’installation. Pourtant, le directeur général du Groupe Sud Média a déclaré que le dossier d’autorisation a déjà été soumis à plusieurs reprises.

Le 16 décembre dernier, la HAAC a publié un communiqué invitant neuf stations de radios à renouveler leurs dossiers sous peine de retrait de leurs fréquences. Avec Agence

Laisser un commentaire