Share
Toute intervention en Libye doit se faire dans la « légalité internationale », selon le chef de la diplomatie algérienne

Toute intervention en Libye doit se faire dans la « légalité internationale », selon le chef de la diplomatie algérienne

Le ministre algérien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Ramtane Lamamra a indiqué dimanche à Alger que toute intervention militaire en Libye devrait s’inscrire dans le cadre de la « légalité internationale ».

« (Nous nous sommes accordés) sur la nécessité pour les deux pays (Algérie et États-Unis) de trouver une solution pacifique et politique à la crise libyenne et que la lutte contre le terrorisme doit s’inscrire dans le cadre de la légalité internationale et du respect de la souveraineté, de la sécurité et de la stabilité de ce pays », a révélé le chef de la diplomatie algérienne dans une déclaration à l’issue de son entretien avec le sous-secrétaire d’Etat américain aux affaires politiques Thomas Shannon, en visite à Alger.

Sur cette question, M. Lamamra a révélé qu’Alger et Washington s’accordaient sur l' »importance de faire prévaloir les solutions politiques conformément à

la légalité internationale concernant toutes les crises et conflits dans notre région ».

La déclaration du ministre algérien intervient à deux jours du bombardement par les forces américaines d’un camp de Daech à quelques kilomètres de la capitale libyenne Tripoli. L’Algérie a toujours été contre l’utilisation de la violence pour résoudre les situations de crise politique.

Laisser un commentaire

*