Share
Transition en Syrie: Assad prêt à une présidentielle anticipée

Transition en Syrie: Assad prêt à une présidentielle anticipée

                                                     © AP Photo/ Bassem Tellawi


 Le président syrien a également suggéré l’organisation d’élections législatives avec la participation de toutes les forces politiques « cherchant la paix et la stabilité ».

Le président syrien Bachar el-Assad ne craint pas l’organisation d’élections présidentielles anticipées car il est sûr du soutien de son peuple, a fait savoir le membre du Conseil de la Fédération russe (chambre haute du parlement russe, ndlr) Dmitri Sabline.

« Le président a dit qu’il était prêt à participer à des élections présidentielles anticipées si nécessaire. Il n’a pas peur de la concurrence politique car il sent le soutien de son peuple », a annoncé M.Sabline suite à des négociations organisées à Damas entre des parlementaires russes et le président syrien.

Le chef de l’Etat syrien a également évoqué la possibilité d’organiser des élections législatives avec la participation de toutes les forces politiques qui veulent la paix et la stabilité en Syrie.Dimanche matin, Bachar el-Assad a accueilli la délégation parlementaire russe dans sa résidence à Damas.
Lors de la rencontre, le président syrien et les parlementaires russes ont évoqué les relations russo-syriennes, notamment la lutte conjointe contre le terrorisme.

Bachar el-Assad a salué le rôle de la Russie dans le règlement de la situation au Proche-Orient, tout en exprimant sa reconnaissance à tous ceux qui soutiennent la Syrie.

Les parties se sont mises d’accord sur leur prochaine rencontre, qui, cette fois-ci, se tiendra à Moscou.

Le 23 octobre, une délégation parlementaire russe est arrivée en Syrie. Avant de rencontrer le chef de l’Etat syrien, les parlementaires se sont entretenus avec des leaders spirituels et des ministres syriens. La délégation russe a également transmis de l’aide humanitaire aux enfants des soldats syriens tués.Depuis 2011, la Syrie est déchirée par un conflit armé qui a fait plus de 250.000 morts. Début 2014, le groupe djihadiste Etat islamique a commencé à intensifier son activité dans la région du Proche-Orient en cherchant à créer un califat sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle.

Le 30 septembre l’Armée de l’air russe a entamé une opération militaire contre l’EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d’armes, de munitions et de combustible appartenant à l’EI.

Laisser un commentaire

*