Share
Trump a promis mardi de protéger les personnes LGBT et ne reviendra pas sur les droits des minorités sexuelles

Trump a promis mardi de protéger les personnes LGBT et ne reviendra pas sur les droits des minorités sexuelles

Trump a promis mardi de protéger les personnes LGBT et ne reviendra pas sur les droits des minorités sexuelles
Summary:
Le président américain Donald Trump a promis mardi de protéger les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transgenres (LGBT) contre les discriminations au travail, faisant taire des rumeurs assurant qu'il annulerait les règles en place. Le nouveau président républicain «est déterminé à protéger le droit de tous les Américains, y compris ceux de la communauté LGBT», écrit la Maison-Blanche dans un communiqué.

0%

Trump a promis mardi de protéger les personnes LGBT et ne reviendra pas sur les droits des minorités sexuelles

Le président américain Donald Trump a promis mardi de protéger les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transgenres (LGBT) contre les discriminations au travail, faisant taire des rumeurs assurant qu’il annulerait les règles en place.

Le nouveau président républicain «est déterminé à protéger le droit de tous les Américains, y compris ceux de la communauté LGBT», écrit la Maison-Blanche dans un communiqué.

Un décret signé par son prédécesseur démocrate Barack Obama en 2014 et protégeant les employés contre «les discriminations anti-LGBT au travail lorsqu’ils sont employés par des sous-traitants fédéraux restera inchangé comme l’a demandé le président Donal J. Trump», précise la Maison-Blanche.

Dans les dernières heures, plusieurs médias américains dont le Washington Post avaient avancé que l’administration Trump comptait revenir sur les droits des minorités sexuelles et leurs protections contre les discriminations, notamment concernant les employés du gouvernement fédéral et ses sous-traitants.

De nombreuses voix craignant un retour en arrière se sont élevées aux États-Unis depuis la victoire de Donald Trump le 8 novembre, alarmées par la présence d’ultra-conservateurs dans son administration, connus pour leur opposition notamment au mariage homosexuel.

Le communiqué de la Maison-Blanche est publié quelques heures avant l’annonce du nom du candidat de Donald Trump pour occuper le neuvième siège de la Cour suprême, le républicain ayant assuré qu’il choisirait un conservateur.

Le président «reste respectueux et soutient les droits des personnes LGBT, comme il l’a été pendant l’élection», souligne la Maison-Blanche.AFP

Laisser un commentaire