Share
Tuerie d’Orlando, Daech vient de toucher les Etats-Unis: un attentat au nom de l’EI

Tuerie d’Orlando, Daech vient de toucher les Etats-Unis: un attentat au nom de l’EI

Plusieurs policiers sont présents autour du bar Le Pulse à Orlando, en Floride. PHOTO AFP/POLICE D’ORLANDO


Un Américain soupçonné de liens avec le groupe État islamique (EI) a perpétré dimanche aux États-Unis le pire attentat « terroriste » depuis le 11-Septembre 2001, avec au moins 50 morts dans une boîte de nuit gaie d’Orlando, en Floride.

1210809-omar-mateen

Ce que l’on sait à 16 h :

– Omar S. Mateen, un Américain de 29 ans, a ouvert le feu dans la boîte de nuit gaie Pulse vers 2 h, alors que l’établissement était bondé. Trente-neuf personnes sont mortes dans l’édifice, 8 à l’hôpital et 2 à l’extérieur du club.

– Il s’agit du pire attentat terroriste à survenir en sol américain depuis le 11 septembre 2001 et de la pire fusillade de l’histoire des États-Unis.

– Avant son attentat, Mateen a appelé le 911 et a prêté allégeance aux dirigeants de l’État islamique (EI), selon plusieurs médias. Une agence de presse de l’EI a qualifié Mateen de « combattant » du groupe.

– Le président Obama a condamné « un acte terroriste et un acte de haine » contre « un lieu de solidarité » pour la communauté LGBT. Le premier ministre Trudeau a exprimé ses condoléances devant un attentat « effroyable ».

– Le tireur a attiré l’attention du FBI à deux reprises dans les dernières années. En 2013, des commentaires haineux formulés auprès de collègues ont mené à l’ouverture d’une enquête, fermée par manque de preuve. En 2014, les liens entre Mateen et un kamikaze américain ont mené à d’autres vérifications, elles aussi sans suite.

– Malgré ces enquêtes, Mateen a légalement acheté deux armes « dans les derniers jours », selon les autorités fédérales. Le FBI a confirmé qu’au moment de l’attentat, il ne faisait pas l’objet d’une enquête ou de surveillance.

– Selon les premières indications du ministère des Affaires étrangères du Canada, il n’y aurait pas de Canadiens parmi les victimes.

La tragédie a eu lieu au Pulse, à Orlando. PHOTO PHELAN M. EBENHACK, ASSOCIATED PRESS
La tragédie a eu lieu au Pulse, à Orlando.
PHOTO PHELAN M. EBENHACK, ASSOCIATED PRESS

Enquête pour «terrorisme»

Une dizaine d’heures après la fusillade la plus meurtrière de l’histoire de l’Amérique, le FBI, qui enquête pour « terrorisme », a identifié le tireur, tué par la police, sous le nom d’Omar Seddique Mateen. La police fédérale soupçonne fortement cet Américain d’origine afghane de 29 ans d’avoir prêté « allégeance » à l’EI dans un appel passé aux services d’urgence 911 quelques instants avant son terrible crime.

Le FBI a aussi révélé avoir interrogé le jeune homme ces dernières années pour ses présumées « sympathies » islamistes mais que l’enquête n’avait jamais donné suite.

Reste que, selon une agence de presse liée aux djihadistes, c’est bien un « combattant de l’EI » qui est l’auteur de ce massacre dans un club gai d’Orlando, le Pulse, établissement emblématique de la cause homosexuelle en Floride.

La fusillade, couplée à une prise d’otages de plusieurs heures dans la nuit, a fait au moins 50 morts et 53 blessés. La tuerie s’est soldée par la mort du tireur abattu par les policiers d’élite du SWAT.

Avertissement: ces images peuvent être choquantes

Avec Afp

Laisser un commentaire