Share
Ultime solution pour chasser celui qui massacre la population congolaise : Recours au soutien de Maï-Maï à Kinshasa…

Ultime solution pour chasser celui qui massacre la population congolaise : Recours au soutien de Maï-Maï à Kinshasa…

Il est temps aujourd’hui de désigner clairement ceux qui ont tous participé à cette forfaiture, où Kabila partant en 2016, et par la cupidité des uns et des autres, en tête, le Rassemblement par la voie de son défunt président accompagné avec son ventripotent de fils, tendaient des béquilles à celui qui exécute présentement et allégrement sans retenue les congolais sans pitié. Un peuple clochardisé dans un but bien précis…Affamer la population jusqu’à la réduire à un niveau plus bas, pour qu’elle perdre le sens élémentaire de la vie. Un peuple déshumanisé !

Ultime solution pour chasser celui qui massacre la population congolaise : Recours au soutien de Maï-Maï à Kinshasa…
Summary:
Il est temps aujourd’hui de désigner clairement ceux qui ont tous participé à cette forfaiture, où Kabila partant en 2016, et par la cupidité des uns et des autres, en tête, le Rassemblement par la voie de son défunt président accompagné avec son ventripotent de fils, tendaient des béquilles à celui qui exécute présentement et allégrement sans retenue les congolais sans pitié. Un peuple clochardisé dans un but bien précis…Affamer la population jusqu’à la réduire à un niveau plus bas, pour qu’elle perdre le sens élémentaire de la vie. Un peuple déshumanisé !

0%

Ultime solution pour chasser celui qui massacre la population congolaise : Recours au soutien de Maï-Maï à Kinshasa…

User Rating: 0 (0 votes)

 

Il est temps aujourd’hui de désigner clairement ceux qui ont participé activement à cette forfaiture (complot contre le Congo), où Kabila partant en 2016, et par la cupidité des uns et des autres, en tête, le Rassemblement par la voie de leur défunt président accompagné de son ventripotent de fils, tendaient des béquilles à celui qui exécute présentement et allégrement sans retenue les congolais. Il glissera jusqu’aujourd’hui…sans un aucun horizon, ladite opposition rampante.

Un peuple clochardisé dans un but bien précis…Affamer la population jusqu’à ce qu’elle soit réduite à un niveau plus bas, pour qu’elle perdre le sens élémentaire de jugeote afin qu’elle devienne, un peuple déshumanisé !

Le degré de la barbarie que les observateurs et nos confrères de la presse internationale ont observé le 31 décembre 2017, équivaut à une liquidation systématique de la population. On profane des églises, pendant les offices, et on exécute ceux qui étaient en train de se recueillir avant la marche de l’église catholique. Et on nous parle aujourd’hui d’un bilan de huit mort.

Qui connaît réellement, le bilan collatéral de cette barbarie qui s’est abattue sur la population désarmée, avec à la clé des enlèvements et des exécutions extra-judiciaires ?

Celui qui porte frauduleusement le nom de « Joseph Kabila » ne partira jamais, comme la représentante des Etats-Unis aux Nations-Unies Nikki Haley prétend qu’il partirait, après des hypothétiques élections en 2018, que Kabila n’organisera jamais. Les prémices sont là !

Il est venu pour accomplir un dessein avec des visées précises, et tant que son plan de la balkanisation de la RDC ne sera pas effectif avec l’aide de la Monusco, il se cramponnera coûte que coûte au pouvoir avec la bienveillance de la communauté hypocrite internationale.

Lorsque les rebelles rwandais de l’Est de la RDC sont attaqués par nos vaillants combattants de Maï-Maï, pour la souveraineté territoriale, la Monusco, complice de la souffrance de congolais, s’interpose pour protéger ceux qui ont ramené la terreur dans le pays Simon Kimbangu. Est-ce que, ce même Monusco a-t-elle apporté son soutien ou sa force d’interposition face à la barbarie du régime de celui qui par usurpation porte le nom de Joseph KABILA ? Il n’en est rien… Elle se cache derrière son pseudo mandat.

En vingt années de souffrance causée par les envahisseurs de la RDC avec une comptabilité macabre que tout le monde connaît les chiffres affolants, d’un génocide perpétré. Avec ses 20 000 hommes stationnés en République Démocratique du Congo quel est le bilan de cette armée onusienne d’interposition ? D’ailleurs, où a-t-elle apportée la paix dans le monde ?

Citez-moi seulement, une seule Nation dans le monde où, le rôle des casques bleus a été salué ou salutaire ?

Le dernier rapport de Human Right Watch est assez clair pour comprendre que la Kabilie a ouvert un front militaire contre la population congolaise désarmée.

En réponse à tous ces questionnements, la solution est sous nos yeux…

Ultime solution, serait de soutenir le groupe armé “les Maï-Maï”, les vrais Maï-Maï qui dans leur bravoure ont fait retarder la balkanisation de la Nation congolaise. Nous devions, ici dans la diaspora mettre en place une cellule stratégique de ralliement in fine, de financement et rejoindre ce groupe patriotique…Le nerf de la guerre c’est l’argent et les hommes…

A raison d’un dollar seulement par personne, cette modique somme nous donnera la voie vers notre indépendance et liberté. Je tiens à vous rappeler que la diaspora congolaise éprise de justice et compte parmi la diaspora la plus peuplée d’Afrique avec au moins sept millions d’individus à travers le monde…

Pour se racheter, ceux qui ont failli, pour pour avoir bonne conscience, pourront apporter leur apport en numéraire qui nous permettra de constituer un trésor de guerre, face à l’occupant… En ce moment là, la diaspora aura son mot et son importance, lors des prochaines négociations pour une sortie de crise. Le Congo ne se libérera que si la diaspora s’implique. Autrement, c’est la Bérézina, une cause perdue d’avance.

L’un des mercenaires recrutés par le régime sanguinaire de la kabilie…pour mater la manifestation pacifique du 31 décembre 2017

« Joseph KABILA » ne partira jamais, mouchoir blanc à la main, pour laisser la place à une institution démocratique qui l’entrainera devant les juridictions pénales internationales. Un véritable Kamikaze qui  joue son va-tout, afin de sauver ce qui reste à sauver…

Je lance cet ultime appel solennel qui consiste simplement à rejoindre le groupe armé patriotique et de mettre en place une cellule Maï-Maï dans la ville province de Kinshasa et ses zones périphériques, afin de se battre, d’égal à égal avec des mercenaires recrutés par l’imposteur Kabila qui ont un seul but, d’asservir la population déjà paupérisée.

Vous, nous devions tous tenir compte d’un nouveau paradigme dans le combat qui nous s’oppose à la kabilie. Ses éléments se battent comme s’ils étaient en guerre face à des gens armés et entrainés. Or, en face d’eux, il n’y a que des civils.

Au Congo Brazzaville, le président Sassou N’guesso était contraint de revoir sa stratégie dans le Pool

Par la forme des qui parlaient de deux côtés, entre le régime dictatorial de Monsieur 8 %, Dénis Sassou N’guesso, et le Pasteur charismatique Ntumi, un accord de “cessez-le-feu et de cessation des hostilités” a été signé samedi dernier entre le gouvernement congolais et les rebelles de la région du Pool du pasteur Ntumi.

Pour le ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Thierry Lezin Moungala, “il faut se réjouir de la signature de l’accord entre la délégation du gouvernement et les représentants du Pasteur Ntumi, la veille du réveillon de Noël”, qui devrait mettre fin à la crise dans le Pool. Une crise qui a débuté en avril 2016.

On ne trouvera que notre salut en étant nantis, revigorés et ragaillardis par le soutien de nos frères Maï-Maï qui tiennent tête à ces multiples groupes fabriqués par le Rwanda, Ouganda et leur pion qui trône à la tête de la RDC.

Un kadogo ne négocie pas avec un civil…

Roger BONGOS

 

 

 

1 CommentaireSur cette publication

  1. Makuata

    Je salue cette réflexion , car Kabila c’est un kamikaze hidjiaste et en aucun moment il acceptera des accords , donc à nous de kongolais de trouver une autre stratégie . Dans un pays occupé on ne fait pas la politique , par que tous les pseudos opposants légitiment les pouvoirs des occupants .Et donc j’adhère dans votre réflexion de soutint nos frères mai mai .

    Répondre

Laisser un commentaire