Share
Elysée: un ancien conseiller de Hollande, dépeint un homme dépassé par sa fonction, dans un livre qui paraîtra le 11 janvier

Elysée: un ancien conseiller de Hollande, dépeint un homme dépassé par sa fonction, dans un livre qui paraîtra le 11 janvier

Elysée: un ancien conseiller de Hollande, dépeint un homme dépassé par sa fonction, dans un livre qui paraîtra le 11 janvier
Summary:
Ancien conseiller de François Hollande à l'Elysée, Aquilino Morelle dépeint un homme dépassé par sa fonction, qui a renoncé à toute idée de changement dès les premiers mois de son quinquennat, dans un livre intitulé "L'abdication" dont Le journal du dimanche publie des extraits

0%

Elysée: un ancien conseiller de Hollande, dépeint un homme dépassé par sa fonction, dans un livre qui paraîtra le 11 janvier

Ancien conseiller de François Hollande à l’Elysée, Aquilino Morelle dépeint un homme dépassé par sa fonction, qui a renoncé à toute idée de changement dès les premiers mois de son quinquennat, dans un livre intitulé « L’abdication » dont Le journal du dimanche publie des extraits

L’auteur a été évincé de l’Elysée en avril 2014, après des accusations de prises illégales d’intérêt, classées sans suite un an plus tard. Pendant deux ans et demi, le Président a « singé le volontarisme, mimé le patriotisme, simulé une politique de lutte contre la finance jamais engagée, proclamé à répétition une réorganisation de l’Europe sans cesse repoussée », écrit-il dans ce livre à paraître le 11 janvier.

Impuissance
Les Français ont, selon lui, vite compris que « cette mise en scène » offrait le spectacle « de l’impuissance voulue et consentie, cette impuissance singulière qui porte le nom d’abdication ».

Aquilino Morelle dresse un portrait sans concession du chef de l’Etat à travers plusieurs scènes auxquelles il a assisté. Comme cette entrevue fin 2012 à l’Elysée avec le PDG d’ArcelorMittal, durant laquelle le président n’ose à aucun moment « franchir le pas et évoquer la solution préconisée publiquement par son ministre », la nationalisation des hauts-fourneaux de Florange. Ce qui rendra le ministre en question, Arnaud Montebourg, « fou de rage ».

Isolement
Discret sur les bruits de couloir, l’ex-conseiller évoque l’isolement du président à l’Elysée. « À la solitude du chef de l’Etat, François Hollande ajoutait la sienne propre, celle de l’homme, liée à ses choix de vie et aux actes posés par d’autres ».

« Bien souvent, plus tard, c’est encore seul que je le verrais, attablé devant le journal télévisé d’une chaîne d’information en continu ou bien un match de football », écrit-il: « Celui-là, qui n’a personne avec qui partager son repas peut bien être président, il n’est que malheureux ».AFP

Laisser un commentaire