Share
Un automobiliste franco-sénégalais de 40 ans a roulé 40 km à contresens avant d’emboutir une voiture de police

Un automobiliste franco-sénégalais de 40 ans a roulé 40 km à contresens avant d’emboutir une voiture de police

Un automobiliste franco-sénégalais de 40 ans a roulé 40 km à contresens avant d’emboutir une voiture de police
Summary:
Un automobiliste franco-sénégalais de 40 ans a roulé une quarantaine de kilomètres à contresens sur une autoroute du sud de l'Espagne, samedi, avant d'emboutir une voiture de la Garde civile, a-t-on appris auprès de cette force de police.

0%

Un automobiliste franco-sénégalais de 40 ans a roulé 40 km à contresens avant d'emboutir une voiture de police

Un automobiliste franco-sénégalais de 40 ans a roulé une quarantaine de kilomètres à contresens sur une autoroute du sud de l’Espagne, samedi, avant d’emboutir une voiture de la Garde civile, a-t-on appris auprès de cette force de police.

Pour arrêter sa course folle, les forces de l’ordre ont dû interrompre la circulation sur l’A-92, en Andalousie (sud), et faire barrage en disposant des véhicules sur la voie ainsi que des agents munis de signaux lumineux.

Mais « à aucun moment, il n’a voulu s’arrêter jusqu’à ce qu’il percute un véhicule policier », a indiqué un porte-parole de la Garde civile à l’AFP à Madrid. « Il s’agit d’un citoyen de double nationalité sénégalaise et française, arrêté après avoir parcouru environ 40 kilomètres sur l’autoroute, entre les provinces d’Almeria et de Grenade », a-t-il dit.

La Garde civile – force de police de statut militaire – n’a pu donner de précisions sur l’état du conducteur, apparu « bouleversé ».

« Nous ne disposons pas encore du rapport médical, nous ne savons pas s’il avait consommé drogues ou alcool ni s’il était perturbé », a dit le porte-parole.

La veille, un Equatorien avait été arrêté vendredi à 2H00 du matin sur une autoroute de Madrid alors qu’il conduisait à contresens et à grande vitesse, sans permis de conduire et en état d’ébriété, selon la police nationale. AFP

Laisser un commentaire