Share
Un djihadiste français recruteur “repenti” de l’EI transféré en France pour y être mis en examen

Un djihadiste français recruteur “repenti” de l’EI transféré en France pour y être mis en examen

Un djihadiste français recruteur “repenti” de l’EI transféré en France pour y être mis en examen
Summary:
Un djihadiste français qui se dit "un repenti" du groupe Etat islamique (EI) a été transféré vendredi en France depuis la Turquie où il avait été incarcéré à son retour de Syrie, selon une source proche du dossier. Le jeune homme, 24 ans, avait rejoint la Syrie en 2012 où il est soupçonné d'avoir été un recruteur de l'EI, avant de quitter les rangs du groupe djihadiste, adressant une lettre aux autorités françaises dans laquelle il s'est dit "repenti".

0%

Un djihadiste français recruteur "repenti" de l'EI transféré en France pour y être mis en examen

Un djihadiste français qui se dit “un repenti” du groupe Etat islamique (EI) a été transféré vendredi en France depuis la Turquie où il avait été incarcéré à son retour de Syrie, selon une source proche du dossier.

Le jeune homme, 24 ans, avait rejoint la Syrie en 2012 où il est soupçonné d’avoir été un recruteur de l’EI, avant de quitter les rangs du groupe djihadiste, adressant une lettre aux autorités françaises dans laquelle il s’est dit “repenti”.

Cette figure du djihadisme français, visée par un mandat international, devrait être présentée au juge samedi en vue de sa mise en examen.

Al Nosra, puis l’EI

En Syrie, il avait d’abord rejoint les rangs du Front Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, avant d’intégrer l’EI.

Également soupçonné d’avoir joué un rôle dans le financement de l’organisation djihadiste, l’ONU l’avait placé le 23 septembre 2014 sur sa liste noire des combattants les plus dangereux, faisant ainsi l’objet de sanctions.

En juin 2016, il avait quitté la Syrie avec ses quatre femmes et leurs six enfants, adressant une lettre aux autorités françaises dans laquelle il s’est dit être “un repenti” de l’EI. Il avait été interpellé en Turquie et incarcéré dans l’attente d’un procès. AFP

Laisser un commentaire