Share
Un syndicat de police américain prie Amazon de retirer le t-shirt «Black lives matter» de la vente

Un syndicat de police américain prie Amazon de retirer le t-shirt «Black lives matter» de la vente

Un syndicat de police américain prie Amazon de retirer le t-shirt «Black lives matter» de la vente
Summary:
Un t-shirt «qui fait du profit avec les divisions de la société» : c'est ainsi que les policiers qualifient cet article, que Walmart a déjà retiré de la vente. Sur fond de tensions entre communautés, la vente de l'objet ne fait pas l'unanimité.

0%

Un syndicat de police américain prie Amazon de retirer le t-shirt «Black lives matter» de la vente

Un t-shirt «qui fait du profit avec les divisions de la société» : c’est ainsi que les policiers qualifient cet article, que Walmart a déjà retiré de la vente. Sur fond de tensions entre communautés, la vente de l’objet ne fait pas l’unanimité.

«Pare-balles : les vies noires comptent». C’est la traduction approximative du slogan que l’on peut lire sur cette gamme de t-shirts mis en vente sur Amazon, et dont le principal syndicat policier aux Etats-Unis, le Fraternal Order of Police (FOP), demande le retrait – ce que le géant de la distribution Walmart a déjà fait ces derniers jours.

Dans une lettre ouverte, le président du FOP appelle le PDG d’Amazon, le géant de la vente en ligne, à «œuvrer en renforcement des liens de confiance entre les femmes et les hommes qui appliquent la loi et les communautés qu’ils servent», faisant référence à l’utilisation à des fins commerciales d’un slogan politique supposé dénoncer le racisme des policiers, et étroitement lié aux émeutes ayant eu lieu ces derniers mois sur fond de tensions raciales.

«Le degré de violence propre aux manifestations “Black lives matter” et le fait que huit policiers aient été tués en essayant d’encadrer ces rassemblements pose un problème», a estimé le porte-parole du FOP, faisant référence à des meurtres commis à Dallas et Baton Rouge, respectivement au Texas et en Louisiane. Il dit toutefois ne pas être étonné de la volonté affichée par Amazon de vendre de tels t-shirts : «C’est une marque au tropisme libéral bien marqué», a-t-il expliqué. «Néanmoins, la rhétorique anti-police peut inciter des esprits influençables à prendre les policiers pour cible», a-t-il regretté.

Si Walmart a décidé de retirer ces t-shirts de la vente, apparemment sensible à l’argumentaire développé par le FOP selon lequel «faire du profit avec les divisions de la société» serait condamnable, Amazon peut se montrer plus réticent, étant moins lié par leur image de marque puisque présent uniquement sur internet. RT

Laisser un commentaire