Share
Une caravane à Anergui.

Une caravane à Anergui.

Une caravane à Anergui

Dans le cadre de ses activités, l’Association des femmes de la montagne a récemment organisé en partenariat avec l’Académie régionale de l’éducation et la formation de la région Béni Mellal / khénifra  et avec le soutien de l’association d’Anergui pour le développement et la culture,  une caravane  de grande envergure au profit des élèves et familles de cette vallée . Cette action a bénéficié de l’aide et du soutien d’un groupe de personnes solidaires qui sympathisent avec  l’association organisatrice.  Les dons destinés aux enfants  sont : les cartables, les vêtements, les  jouets, les  fournitures scolaires, les  friandises.  Les familles ont eu droit  à des couvertures, vêtements, et  denrées alimentaires.

Cette caravane comporte un programme varié. En plus de la distribution des dons ,  un atelier de peinture a eu lieu au profit des élèves  ;  une compétition se rapportant à la culture générale  a permis aux vainqueurs de remporter des prix . Par ailleurs,  une campagne de sensibilisation auprès des parents sur  l’importance de la scolarisation des filles et le risque du mariage précoce  a été l’occasion pour eux de soulever les problèmes  inhérents à la pauvreté des familles et au manque d’infrastructures de base .  En effet, une fois arrivés au niveau de la 6ème année du primaire, les enfants doivent partir à Tagueleft pour  poursuivre leurs études collégiales, là où les structures d’accueil  sont insuffisantes. Et comme les parents sont pauvres, ils sont dans l’incapacité de subvenir aux besoins de leurs enfants qui voudraient poursuivre leurs études ailleurs. Ce serait la cause principale de l’abandon scolaire des filles et du mariage précoce.

Les différentes activités ont été animées par  les membres de l’association et les professeurs du centre d’éveil  dépendant de l’académie.  Des clowns étaient là pour donner à cette action une ambiance de fête et dessiner un sourire sur le visage des enfants qui ont chanté et dansé  durant toute la matinée.

Cette action est l’occasion pour ceux et celles qui ne connaissent pas ces régions  de découvrir  un autre visage du  Maroc , celui d’une population complètement démunie qui supporte stoïquement  les affres du froid, de la neige ,  celle qui ne mange pas à sa faim, celle qui a les pieds et les mains cramoisis, gelés  par le froid, celle qui n’a pas accès aux soins. Il faudrait souligner que nos invitées sont revenues complètement bouleversées. Dans leur esprit bien des projets sont en gestation. Espérons qu’ils verront le jour bientôt.

Nous sommes conscients, dans notre association, que cette action n’est qu’une goûte d’eau dans un océan. Mais ce qui importe pour nous, c’est surtout sa  valeur symbolique  de partage et de solidarité. C’est pourquoi nous réitérons notre vœu de voir ces régions montagneuses qui sont à la traîne, bénéficier d’un programme de développement global,  à la hauteur des attentes de cette population laissée pour compte.  C’est par le développement harmonieux de ses différentes régions que le Maroc peut prétendre à un développement durable, instaurer la démocratie, assurer le respect des droits humains et asseoir les bases d’une paix durable.  Le Maroc est en train de bouger et avec  la régionalisation avancée, tous les espoirs sont permis.

SAID  FRIX

MAROC

Laisser un commentaire