Share
Une fosse commune des chiites, découverte au Nigeria

Une fosse commune des chiites, découverte au Nigeria

Une fosse commune des chiites, découverte au Nigeria
Summary:
Près de 350 corps avaient été enterrés dans une fosse commune, dans le nord du Nigeria, à la suite du massacre des membres de la minorité chiite, a déclaré un haut responsable dans le cadre d'une enquête sur les incidents de la fin 2015.

0%

Une fosse commune des chiites, découverte au Nigeria

Photo d’archives ©lemondealenversblog.com


Près de 350 corps avaient été enterrés dans une fosse commune, dans le nord du Nigeria, à la suite du massacre des membres de la minorité chiite, a déclaré un haut responsable dans le cadre d’une enquête sur les incidents de la fin 2015.

Le témoignage de Muhammad Namadi Musa, directeur-général du Bureau interconfessionnel de l’Etat de Kaduna, corrobore les informations selon lesquelles quelque 300 personnes ont été massacrées par l’armée, le 12 décembre 2015.

L’incident s’était produit à Zaria, fief du Mouvement islamique du Nigeria (IMN).

« Au lendemain du massacre des chiites, nous avons reçu un coup de fil de la part d’un individu inconnu qui nous a fait part de l’existence d’un charnier », affirme Muhammad Namadi Musa.

Des centaines de musulmans chiites ont été massacrés en décembre 2015 lors d’une attaque injustifiée de l’armée nigériane dans le nord du pays. Les corps des victimes ont été jetés dans des fosses communes.

A cette époque-là, l’ONG Human Rights Watch (HRW) avait affirmé que les soldats avaient jeté des centaines de corps dans des fosses communes. Avec Belga

Laisser un commentaire