Share
UNE INDIENNE MUETTE ÉGARÉE AU PAKISTAN RETOURNE EN INDE RETROUVER SA FAMILLE

UNE INDIENNE MUETTE ÉGARÉE AU PAKISTAN RETOURNE EN INDE RETROUVER SA FAMILLE

Une jeune femme indienne sourde et muette, qui s’est retrouvée au Pakistan après s’être égarée il y a plus de dix ans, devait prendre l’avion pour Delhi lundi afin de retrouver ceux qu’elle pense être sa famille, a indiqué l’association qui l’avait prise en charge.


 

La jeune femme, baptisée Geeta par ceux qui l’ont hébergée, n’avait pu indiquer son identité ni le lieu d’où elle venait lorsqu’elle avait été retrouvée après avoir traversé par inadvertance l’une des frontières les plus militarisées au monde.

Aujourd’hui âgée d’une vingtaine d’années, elle a été confiée à la plus grande organisation caritative pakistanaise, la fondation Edhi, et a vécu dans un de ses foyers dans la ville portuaire de Karachi.

« Nous sommes contents qu’elle rentre enfin chez elle », a déclaré à la presse Faisal Edhi, le fils du fondateur de l’organisation, Abdul Sattar Edhi, devant ses bureaux.

La jeune femme, en tunique rouge et blanc, semblait heureuse et apaisée.

Elle a remercié la famille Edhi ainsi que la presse en joignant les mains, à la façon hindoue.

Après plusieurs fausses pistes, les recherches menées pour retrouver la famille de Geeta ont été portées à la connaissance du grand public par la sortie en août d’un film de Bollywood inspiré de son histoire, « Bajrangi Bhaijaan ».

Le gouvernement indien s’est engagé à la faire rentrer chez elle, et elle a finalement identifié sur des photos une famille de l’Etat du Bihar comme étant la sienne.

Son ADN doit être analysé en Inde, avant qu’elle ne soit confiée à cette famille, a précisé Bilqees Edhi, épouse du fondateur de l’organisation Edhi. Cette dernière doit accompagner Geeta dans son voyage.

Les autorités indiennes ont assuré que si les tests ADN montraient qu’il n’y a pas de lien de parenté entre Geeta et la famille du Bihar, elle serait accueillie en Inde dans une « institution adaptée ».

Afrique Rédaction

Laisser un commentaire

*