Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Les traitres de la RDC se réveillent : Le gouvernement congolais souhaite que les sanctions plus fermes et conséquentes contre le Rwanda

com

Crée le 31-07-2012-00h30 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mardi 31-07-2012 - 00h30 PAR : ARTV NEWS

JOSEPH KABILA

Le ministre congolais de la Communication Lambert Mende a déclaré lundi, au cours d'un point de presse, que les sanctions prises ces derniers jours par un certain nombre des pays contre le Rwanda devraient être plus fermes, constantes et conséquentes.

 

Le ministre a fait allusion aux décisions prises par la République d'Allemagne, le Pays-Bas, les Etats-Unis ainsi que le Royaume-uni, de suspendre soit en partie ou en totalité leur soutien militaire au Rwanda. Concernant la présentation ce lundi devant le Conseil de sécurité des Nations Unies par le Rwanda de sa réplique au pré-rapport du groupe des experts des Nations unies sur la violation de l'embargo sur les armes à destination de la RDC, le ministre a annoncé que le gouvernement de la RDC s'est procuré une copie de cette réplique. A cet effet, « le gouvernement de la RDC constate qu'un certain nombre de points évoqués dans la réplique du gouvernement rwandais suscitent plus de nouvelles problématiques qu'elles n'apportent de clarté aux questions soulevées par le rapport des experts onusiens», a-t-il ajouté.

Les experts des Nations Unies ont accusé le Rwanda d'avoir apporté un soutien militaire et logistique aux rebelles congolais du mouvement du 23 mars (M23).

Par ailleurs, M. Mende s'est dit satisfait de voir que la France, pays membre permanent du Conseil de sécurité, a promis de donner aussi son soutien contre le Rwanda. C'est la ministre française de la Francophonie, Benguingui qui l'a dit lors de son séjour la semaine dernière en RDC

Repost

Commenter cet article